Avion privé EMB 110 BANDEIRANTE

95 Bandeirante

Cette équipe élabore les plans du nouvel appareil, désigné PAR-6504, dont la construction du prototype est confiée à l’Instituto de Pesquisas e Desenvolvimento. Le Bandeirante servira également de plate-forme pour le développement d’un avion de patrouille maritime nommé EMB 111 Bandeirulha Près d’une centaine de Bandeirante de la FAB poursuivent à ce jour leurs missions grâce à une remotorisation avec des Pratt & Whitney Canada PT6A-34 de 750 ch. ainsi que l’installation d’une avionique moderne d’Aeroeletronica, filiale brésilienne de l’entreprise israélienne Elbit Systems.

voir aussi location avion privé EMB 110 BANDEIRANTE

La dérive ainsi que le fuselage sont agrandis, faisant passer la capacité des passagers de 9 à 12. Désigné EMB 110, le nouvel avion reçoit l’appellation Bandeirante en l’honneur des pionniers qui se sont aventurés à l’intérieur du continent permettant ainsi d’étendre les limites territoriales du Brésil au-delà de celles définies par le traité de Tordesillas relatif aux possessions portugaises et espagnoles dans le nouveau monde.

It was a small high-wing monoplane, with only 5.10 m wingspan, 8 m long and weighing little more than 110 Kg with Santos Dumont at the controls. Nouvellement crée en 1969, la société Empresa Brasileira de Aeronautica (Embraer) prend la relève et le prochain prototype s’envole en 1972. La première entreprise étrangère à acquérir des Bandeirante fut la française Air Littoral.emb 110 bandeirante fsx

La petite précision pour ceux qui lisent ce FR sans avoir lu le premier : si c’est MEX qui est écrit sur le fuselage de l’appareil et non pas LAM comme le suggère le titre de ce FR, c’est parce que Moçambique EXpresso est la filiale régionale de celle-ci, opérant les EMB-120 et ERJ-145 du brésilien Embraer. Embraer EMB-110K1 : Version de transport militaire dotée d’une large porte cargo à l’arrière du fuselage. Selon un journaliste de Reuters, l’appareil accidenté est un Embraer EMB-110 Bandeirante, de fabrication brésilienne.

Comme Airbus et Boeing, Embraer a convaincu les premiers clients de sa nouvelle famille avec des promesses de réduction des coûts d’exploitation à deux chiffres. Embraer and AgustaWestland, a Finmeccanica company, announced in January 2013, that they have signed a memorandum of understanding aiming at establishing a joint-venture which could lead to the production of AgustaWestland helicopters in Brazil to be marketed for both commercial and military use in Brazil and Latin America. Burkina Faso has already received three aircraft for border patrol missions, and the Angola Air Force has ordered six Super Tucanos. From 1970 concentrated entirely on research, all design and development being handed over to Embraer. The Special Transport Group (Grupo de Transporte Especial) was equipped with a wide variety of aircraft for VIP transport and special missions.